Public School NYC n’a pas l’intention d’arrêter de nous surprendre. Maxwell Osborne et Dao-Yo Chow, à la tête de la direction artistique de la marque, savent ce qu’ils veulent et ont bien compris que la mode et son système n’a parfois pas tout bon. Le duo Osborne et Chow a donc décidé d’établir les règles à leur manière et ont choisi de présenter la collection Printemps-Eté 2017 en combinant l’homme et la femme. Un nouveau modèle biannuel défiant le calendrier traditionnel de la Fashion Week afin de laisser plus de place à la créativité et aussi plus de temps pour vendre. Une initiative très intéressante et audacieuse avec un challenge bien marqué.

public-schools-springsummer-17-rebellion-1465426820

Les maîtres-mots qui résument à la perfection cette collection: la rebellion et la révolution. Le fil conducteur étant de créer une sorte d’uniforme du soldat urbain. Des parkas oversize en nylon pour donner un caractère moderne et tomboy, des robes fendues, des short courts et de la transparence pour une touche feminine et sexy, des casquettes avec un voile protégeant la totalité du visage et du port de tête en guise de casque, un côté brut avec la couture effiloché, et de la soie pour un peu de douceur ainsi que des bombers sporty, des hoodies à manches courtes, et des vestes militaires et même le trench coat pour l’élégance intemporel. Rythmée sur des éléments graphiques et imprimés frappants, des couleurs à dominante classique tel que le noir et le blanc mais aussi… un jaune très (très) présente qui apporte ce pep’s et “une incitation à agir” d’après Osborne et Chow. Un mélange d’adaptation et de superposition à l’influence très street. Et une finition parfaite avec des baskets montantes.

Les créateurs ont tenues à préciser que le concept du défilé est de refléter le contexte politique actuel du monde dans lequel nous vivons et de dénoncé ces “ faux leaders et les fausses icones qui sont en cours de constitution. Des pièces dotés de la griffe “WNL” ou We need leaders, où comment tenter de militer avec style.

Le bilan général des influencers est mitigé, malgré l’offre intéressante que cette collection propose, elle n’a pas tout à fait relevé le challenge du « No Resort 2017 ». Peu importe les critiques, cette collection nous a bien donné envie de nous mettre dans la peau de cette super warrior urbaine et trop stylée, éternellement prête à prendre des risques et se lever pour faire la différence.

20-public-school-spring-1711-public-school-spring-17

public-schools-springsummer-17-rebellion-body-image-1465427181