Faire parler les filles, combattre les stéréotypes et éduquer. Voilà la volonté de la jeune mannequin activiste Adwoa Aboah en créant son compte instagram (et site pour bientôt) Gurls Talk.

Gurls-Talk-1-Vogue-18Nov15-gurlstalk-Instagram_b_426x639

23 ans, métissée, rousse avec des tâches de rousseur, Adwoa Aboah encourage la diversité et la différence, c’est ce qui fait les femmes d’aujourd’hui. Elle prône le naturel, étant une des égéries de la très simple campagne Calvin Klein, elle sait se détacher du monde pailleté de la mode auquel elle appartient. Fille de Camilla Lowther, créatrice de l’agence CLM qui représente des stylistes ou photographes comme Julia Sarr-Jamois et Juergen Teller, il était inévitable pour Adwoa de tomber dans le mannequinat. Elle débute d’ailleurs à l’âge de 14 ans.

10403750_10152454464919228_949022451617086379_oCapture d’écran 2016-05-28 à 11.02.49

Adwoa en compagnie de sa mère le 25 mai dernier à l’occasion de l’anniversaire du Vogue British

« Tout est possible quand … tu ressens, fait confiance et ouvre ta bouche et partage ».

Elle dénonce les injustices et les violences faites aux femmes dans le monde, expose le rayonnement et le succès d’autres toujours en se basant sur le dialogue.

En 2015, nous avons appris à voir les mannequins autrement que de simple porte-manteau humain après que Gigi Hadid ai évoqué des commentaires négatifs concernant son poids ou que Cara Delevingne (et meilleure amie d’Adwoa) ai expliqué ouvertement sa dépression et son état de santé mental.

the-future-is-female-gurls-talk-instagram-610x606

Adwoa et son acolyte Cara Delevingne

Adwoa Aboah ayant elle aussi connu la dépression et le fond des fonds, prouve par son courage et sa volonté qu’un mannequin ayant défilé pour les plus grandes marques (Marc Jacobs ou encore Fendi) n’est pas juste un corps. Le projet Gurls Talk se place comme une plate-forme indispensable pour s’ouvrir au féminisme et aux conversations sur la femme du XXIème siècle.

tumblr_inline_o35xv2WsvR1tcrvyl_1280Adwoa défilant à Milan pour Fendi F/W 16

Elle parle de la campagne américaine #BlackLivesMatter en exprimant fermement sa vision du sujet ou expose son opinion sur le corps de la femme et ce que la société en fait à travers par exemple la critique des sœurs Kardashian et de leurs corsets « body shapping » :

« GURLS TALK. THESE ARE THE CONTRADICTIONS WE SEE EVERY DAY, WHERE WE SEE ADVOCATES FOR HEALTHY BODY STANDARDS ALSO ADVOCATING UNNATURAL ONES. WHEN DO WE STOP TO THINK ABOUT THE HIGH STANDARDS OF BEAUTY WE ARE SETTING WITHIN OUR SOCIETY. 45 MILLION FOLLOWERS AND THIS IS WHAT YOU WANT TO USE YOUR PLATFORM FOR…. »

*Conversation de filles. Voici le genre de contradictions que nous voyons tous les jours, où nous voyons des défenseuses de corps sain défendre des corps non naturel. Quand allons nous arrêter de penser aux grands standards de beauté que nous implantons dans notre société. 45 Millions de followers et voici l’utilisation de la plateforme que vous faites…. »

Capture d’écran 2016-05-28 à 10.02.38

Capture d’écran 2016-05-28 à 09.55.12Capture d’écran 2016-05-28 à 09.54.55

Suivez-le mouvement :

INSTAGRAM: Gurls Talk

SITE : http://www.gurlstalk.com/

thegurlstalk@gmail.com

LE hashtag : #Letsgetgurlstalking